Livres, brochures, cartes postales, posters,
Livres, brochures, cartes postales, posters,
Studio Antoine Photographe
 Studio Antoine Photographe

Formes et couleurs

Représenter l'espace et la profondeur :
Une photo est plane mais il est possible d'y représenter la troisième dimension en jouant sur le
positionnement des plans les uns par rapport aux autres, en utilisant le fait que plus un objet
diminue de taille plus il parait éloigné et en utilisant l'effet de perspective géométrique, mais aussi et surout.
Les formes et les couleurs qui sont très variées et il convient de les placer correctement
dans l'image afin de leur donner un impact important.

 

Les plans disponibles:

La perspective géométrique :

Effet optique qui fait apparaître à notre regard les lignes parallèles ou convergentes vers un
point de fuite plus ou moins éloigné.
L'emplacement du point de fuite sur ou en dehors de l'image peut indiquer la perspective:
- au centre: perspective naturelle
- en haut: effet de contre-plongée (prise de vue de bas en haut)
- en bas: effet de plongée (prise de vue de haut en bas)

Perspective frontale :
Perspective « à un point de fuite » ou « frontale »
Les fuyantes convergent toutes au point principal situé au centre de
L'image, les droites verticales se rejoignent à l'infini.

L'angle de champ « zoom »
ne change pas la perspective :

Le nombre d'or chez l'homme :

Les points forts:
Il s’agit en fait des quatre points où l’œil va être le plus attiré, donc les régions où vous devez placer les éléments les plus importants de votre photo (par exemple les yeux d’une personne).
Attention, à l’inverse, de ne pas placer un détail qui n’a pas d’importance sur un point fort car ce dernier parasiterait le sens de votre photo.

Changement de point de vue les proportions des objets changent

Les éléments constitutifs de l'image:
Les diagonales créent une impression de profondeur, d'énergie,
de mouvement dans l'image:

Formes et couleurs :

      Formes        impressions

Forme : Carré - Impressions: Stabilité et calme

Les formes sont très variées et il convient de les placer correctement dans l'image afin de leur donner un impact important. Voici quelques exemples de formes et l'impression qu'elles donnent:

Rectangle : Repos lourdeur froideur.

Cercle : Harmonie, douceur, équilibre

Les formes sont très variées et il convient de les placer correctement dans l'image

Triangle descendant - Insécurité, écrasement

Voyelles
A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,
Golfes d'ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;
U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;
O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silence traversés des Mondes et des Anges :
- O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux ! -
A. Rimbaud

La couleur comme matériau pour jouer avec les images :
Blaise Cendrars termine son portrait de l'oiseau bleu par : "On le nomme septicolore"
Robert Desnos sort la couleur du matériau mot lui-même : tamanoir/noir
Joël Sadeler crée des nuances de couleurs :

 "noir-chocolat... blanc-yaourt... rouge-fraise …"

la couleur comme lien pour des images, des émotions, des associations :
Claude Roy:
 propose des recettes sur ce mode tout en jouant avec la reprise de sonorités
                        ROUGE
                         Le rouge-gorge couleur de forge
                        te prêtera son gentil feu
                        pour le rouge qui brûle et bouge.

La synthèse additive :
La synthèse additive est l’opération consistant à combiner la lumière de plusieurs
sources émettrices colorées afin d’obtenir une nouvelle couleur.
En synthèse additive, les couleurs primaires généralement utilisées sont au
nombre de trois : le rouge, le vert et le bleu (RVB ou RGB).

 


·    - l’addition de ces trois couleurs donne du blanc.
·    - l’absence de couleur donne du noir.
La synthèse additive est le principe de composition des couleurs utilisées notamment
dans les écrans cathodiques, les écrans LCD et les vidéoprojecteurs tri-tubes.

La synthèse soustractive :
La synthèse soustractive est l’opération consistant à combiner l’effet d’absorption de plusieurs couleurs afin d’en obtenir une nouvelle.
Par exemple, la superposition sur une surface blanche de deux filtres colorés,
l’un jaune et l’autre bleu, permet d’obtenir du vert.
Le terme soustractif vient du fait qu’un objet coloré soustrait (absorbe) une partie
de la lumière incidente. De fait, une couleur obtenue par synthèse soustractive
de plusieurs autres sera nécessairement plus sombre qu’elles.
En synthèse soustractive, les couleurs primaires généralement utilisées sont au
nombre de trois : le cyan, le jaune et le magenta
·    - l’addition de ces trois couleurs donne du noir.
·    - l’absence de couleur est le blanc.
La synthèse soustractive est le principe qui régente le mélange de pigments colorés
en peinture (et notamment en aquarelle), en impression quadrichromique,
ainsi qu’en impression papier pour la photographie couleur.

La synthèse additive : le rouge, le vert et le bleu (RVB ou RGB)= Blanc
La synthèse soustractive : le cyan, le jaune et le magenta = Noir

Couleur primaire :
Une couleur primaire ne peut être créée par le mélange d’autres couleurs.
En mélangeant les couleurs primaires entre elles, on obtient toutes les autres couleurs.
Les trois couleurs primaires sont le rouge, le jaune et le bleu.
En imprimerie et en arts plastiques, on utilise le magenta (un rouge un peu plus rosé),
le jaune et le cyan (un bleu) car ils conviennent le mieux aux mélanges et permettent
d’obtenir des couleurs secondaires plus équilibrées.
Le mélange de ces 3 couleurs primaires donne le noir.

 

Couleur secondaire :
On obtient une couleur secondaire en mélangeant deux couleurs primaires entre elles.
Le rouge (magenta) et le jaune donnent l’orangé,
le jaune et le bleu (cyan) donnent le vert,
et le rouge et le bleu (cyan) donnent le violet.

Couleurs complémentaires :
Les couleurs qui se trouvent opposées dans le cercle chromatique sont appelées
couleurs complémentaires. Par exemple, la couleur complémentaire du rouge est le vert (obtenu en mélangeant les deux autres couleurs primaires,
le jaune et le bleu (cyan)).
La complémentaire du bleu est l’orangé (mélange de jaune et de rouge (magenta)), et la complémentaire du jaune est le violet (mélange de bleu (cyan) et rouge (magenta)).

Couleurs chaudes :
Couleurs allant du jaune au rouge-violet sur le cercle chromatique, c’est-à-dire :
jaune, jaune-orangé, orangé, rouge-orangé, rouge, rouge-violet.
L’interaction des couleurs fait que par exemple un rouge peut paraître plus chaud
s’il est placé à côté vert et plus froid s’il est placé à côté d’un orangé.
Par ailleurs les teintes chaudes qui sont plus présentes font se rapprocher le sujet.

Couleurs froides :
Couleurs allant du bleu-violet au jaune-vert sur le cercle chromatique,
c’est-à-dire :
bleu-violet, bleu, bleu-vert, vert, jaune-vert.
L’interaction des couleurs fait que par exemple un jaune-vert peut paraître plus
froid s’il elle est placé à côté d’un rouge et plus chaud s’il  est placée à côté bleu.
Les couleurs froides comme un vert froid, un bleu,
un violet donnent une impression d’éloignement.

Cercle Chromatique : P = Primaire S = Secondaire T = Tertiaire

La roue chromatique, Harmonie et composition :

Cercle Chromatique :
P = Primaire
S = Secondaire
T = Tertiaire

En complément voyez les cours sur la "Perspective" ainsi que "Cadrage"
Pour des informations complémentaires veuillez me contacter par mail :
antoine.photographe@gmail.com
Merci de votre attention.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Studio Antoine Photographe